La fondation Borloo dédiée au développement de l’Afrique – tout un travail de réseaux

«Le gouvernement et le président me soutiennent totalement ; le gouvernement finance, les réseaux diplomatiques sont à disposition. Vraiment, un soutien total, mais c’est fait discrètement»

borloo-bfmtv-04-10-2016

Fallait-il avoir fait HEC pour délivrer un tel fatras d’idées?

En réalité, Jean-Louis Borloo est avocat. Il connaît bien la législation. Pas besoin de s’encombrer de valises compromettantes avec des allers-retours en Suisse, au risque de se faire épingler par le fisc. Les “financements innovants”, “avec l’aval (ou le label) de l’ONU” en font gamberger plus d’un.

Il lui suffit juste de créer sa Fondation sur fond d’aide au développement.
Le régime fiscal en est particulièrement attractif. Des revenus qui échappent « le plus légalement du monde » à l’impôt (avec possibilité d’étaler sur plusieurs exercices). Le créateur d’une Fondation, s’affranchit de toute obligation de « solidarité » envers ses compatriotes. Il peut à loisir opter pour le domaine de l’art et de la culture ou, comme Jean-Louis Borloo et – après son quinquennat raté – François Hollande, s’adonner à l’action « humanitaire ». D’autant plus que « l’aide » à l’Afrique est un bon filon (Bill Gates pourrait confirmer) car généreusement subventionnée (Borloo confirme: «Le gouvernement et le président me soutiennent totalement ; le gouvernement finance, les réseaux diplomatiques sont à disposition. Vraiment, un soutien total, mais c’est fait discrètement». Et puis le fisc vous épargne.

Malheureusement, dans ce conte à dormir debout, il y a comme un arrière goût : comme tout homme public, Jean-Louis Borloo a vécu au crochet des Français. En guise de remerciement, il va faire fructifier sa fortune (nos impôts) à l’étranger, avec ses amis… son réseau, sa confrérie… Ali Bongo, Denis Sassou N’Guesso etc. Sans parler de nos gouvernants, ni des fleurons de nos entreprises engagées en Afrique. Décidément, cette classe politique gauche/droite est réellement abjecte. Françafrique pour l’éternité.

Ratgemini comments Il s’agit d’un commentaire censuré par Le Figaro

________________________________________

Fondation Borloo

Hollande s’invite au lancement de la fondation de Borloo
[Le Figaro]

Invité d’Europe 1, l’ancien ministre Jean-Louis Borloo semble totalement remis de ses ennuis de santé. Loin de la politique nationale, il se consacre désormais au développement de l’Afrique par le biais de sa fondation pour l’énergie. Au micro de Jean-Pierre Elkabbach il assure: «Le gouvernement et le président me soutiennent totalement ; le gouvernement finance, les réseaux diplomatiques sont à disposition. Vraiment, un soutien total, mais c’est fait discrètement».

________________________________________

Lire : Afrique – une aide au développement critiquable sous tous les aspects

1 thought on “La fondation Borloo dédiée au développement de l’Afrique – tout un travail de réseaux”

  1. Abject, en effet ! Dans la prochaine constitution de notre République, si jamais, elle voit le jour, il faudrait, purement et simplement, supprimer les partis politiques. Faute de quoi, le scandale se perpétuera ad vitam aeternam.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *