Hillary Clinton et Donald Trump courtisent les évangéliques de tout poil

Qui sont donc ces évangélistes ? S’agit-il de simples groupes de pression ? En France, ils encouragent l’afflux migratoire. Pour le compte de qui les pays d’origine de ces migrants sont-ils vidés de leur population active, tandis que les pays d’accueil sont totalement déstabilisés?

XVM260408f0-772d-11e6-a30d-cb3a1bb30093

Campagne présidentielle aux USA. Hillary Clinton et la National Baptist Church, Donald Trump et les Evangéliques

Le Figaro: Hillary Clinton et Donald Trump font campagne sur la foi et les «valeurs»

La Chrétienté est une sorte de magma qui englobe en vrac les catholiques, les orthodoxes, les protestants, les chrétiens d’Orient etc.
Peut-on mettre dans le même sac la cause des chrétiens d’Orient et celle des « lycéennes » du Nigéria ? Les uns s’en tiennent à la foi tandis que les autres en appellent à une idéologie.

Pour en revenir à l’article du Figaro, nous aurions :

d’un côté Hillary Clinton, et la National Baptist Church
dont le public est « presque exclusivement noir, composé de pasteurs représentant 7,5 millions de fidèles et largement acquis aux idées démocrates ». Totale dévotion à Martin Luther King…

de l’autre, Donald Trump et les Évangéliques
avec « un public ultra majoritairement blanc, uni par un «conservatisme social» qui rejette le droit à l’avortement, le mariage gay et toute entrave de l’État à l’expression religieuse ».
[Hormis le rejet du droit à l’avortement, ces prises de position n’ont a priori rien de choquant].

________________________________________

Fondée en 1886, la Convention baptiste nationale des États-Unis est la plus ancienne et la plus grande convention religieuse afro-américaine aux États-Unis. En 1895, cette convention a fusionné avec deux autres conventions pour former la Convention baptiste nationale des États-Unis d’Amérique. La mission de la convention est d’accomplir la grande commission de Jésus-Christ par la prédication, l’enseignement, et la guérison. Il s’agit de consacrer tous les efforts jugés appropriés pour faire avancer ” la cause de Jésus-Christ ” dans le monde entier.

Comment l’Église évangélique se développe en France

Le Monde 2012: Comment l’Église évangélique conquiert les Français

Une stratégie militante de développement
Toutes les tendances de l’Église évangélique, historiquement marquée par de nombreux clivages, sont désormais réunies au sein d’une institution, le Conseil national des évangéliques de France (CNEF).

Une Église qui se veut à la portée de tous
Dans l’église du 11e, le pasteur lit un passage du Nouveau Testament. Nés en France métropolitaine ou outre-mer, en Haïti, en Afrique de l’Ouest et centrale, en Kabylie, en Asie, les fidèles suivent sur leur bible écornée ou sur leur application iPhone.
Eglise Paris Bastille. Lors du culte de 11 h 15, des voix s’élèvent spontanément. Ici “merci Seigneur”, là “je t’adore, je t’adore de tout mon cœur”(…) plus loin émergent des bribes d’une prière dispersée : “au rocher de ta foi”… Deux caméras professionnelles filment, le montage sera ensuite mis en ligne sur le site Internet de l’église. Entre deux chants, l’atmosphère reste électrique. Le temps de recueillement est interrompu par la reprise des chants, sur un des rythmes contemporains.

L’Église évangélique mise pleinement sur le réseautage
Luc Maroni, un pasteur à Lens qui “kiffe Internet” et fait ses prêches sur Power Point. Distribution, une fois par semaine, de deux cents à trois cents repas pour les plus démunis. Luc Maroni fait figure de pasteur “hyperactif” : il est également adjoint au maire de sa ville, investi à la Cimade (comité d’aide aux étrangers) et à la tête d’un CHRS (centre d’hébergement et de réinsertion sociale). Le réseautage est un des leviers de progression de l’Église évangélique.

L’aide aux migrants occupe une place importante dans l’Église évangélique.
L’œuvre sociale apparaît aussi comme une façon de séduire de nouveaux fidèles. “L’Église évangélique attire beaucoup de migrants, notamment en région parisienne”. L’évangélisme ne serait pas une religion de mémoire, mais une religion pour l’espoir. “Demain ce sera mieux”. Un message dans lequel les migrants se reconnaissent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *