Pays du Golfe : le Qatar soupçonné d’un excès de complaisance à l’égard de l’Iran

Arabie Saoudite - Qatar

L’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn, ainsi que l’Égypte, ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha, lui reprochant son soutien aux islamistes et une complaisance à l’égard de l’Iran (Article de Georges Malbrunot)

Le Figaro : Le Qatar mis en quarantaine par ses voisins du Golfe

ratgemini A propos de l’excellent article de Georges Malbrunot il ressort que le Qatar est accusé – par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn etc. – de soutenir le terrorisme. Mais l’accusation porte également (et SURTOUT) sur sa « complaisance à l’égard de l’Iran ».

Le Qatar encouragerait les « activités de groupes terroristes soutenus par l’Iran dans la province de Qatif (est)», où se concentre la minorité chiite du royaume saoudien, ainsi qu’à Bahreïn, secoué depuis plusieurs années par des troubles animés par la majorité chiite de ce pays.

Donc, le crime du Qatar, c’est de n’avoir – contrairement à l’Arabie saoudite, aux Émirats [ajoutons Israël et les États Unis] – jamais affiché une politique foncièrement hostile à l’égard de l’Iran, pays avec lequel Doha partage un immense champ gazier dans les eaux du Golfe persique. «Le Qatar n’a jamais eu une lecture chiite-sunnite des événements qui se passent au Moyen-Orient».

Soutenus par Donald Trump, Saoudiens, Émiriens et Israéliens ont fait de l’Iran leur ennemi numéro un. Quant à la France, elle arme les deux camps, tant il est vrai que l’argent n’a pas d’odeur, parole de Breton (sauf peut-être lorsqu’il s’agit de l’argent des Russes).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *