Mokhtar Belmokhtar refait surface, à l’approche des élections algériennes

Avec 51,7 % de participation à cette élection présidentielle 2014, les autorités algériennes trouvent le moyen de porter le coup de grâce à la démocratie, avec des irrégularités et un fort soupçon de fraude à grande échelle. Y avait-il, au moins, des observateurs internationaux (neutres)?
Seule certitude, les hydrocarbures sont en de bonnes mains.

Vidéo diffusée par El Mourabitoune
Vidéo diffusée par El Mourabitoune

S’ajoutent les trois otages algériens, détenus par un Mokhtar Bokhtar
qui revient sur la scène, très opportunément… seul Bouteflika aurait la stature et la vigueur pour neutraliser les menaces terroristes dans toute la région…

L’Agence Nouakchott d’Information (ANI) affirme avoir reçu une vidéo de l’un des trois diplomates algériens enlevés à Gao, dans le nord du Mali, en avril 2012.

Le kidnapping avait été revendiqué par le Mujao. Toutefois, selon l’ANI, cette dernière vidéo a été envoyée par «Al Mourabitoune», le groupe dirigé par Mokhtar Belmokhtar. Ce groupe avait annoncé sa fusion avec le Mujao en août 2013 mais certains éléments de cette dernière organisation continuent de s’exprimer en leur nom propre.

________________________________________

« Depuis quelque temps, nous avons la preuve que Mokhtar Belmokhtar, chef jihadiste algérien, l’un des plus dangereux islamistes qui opérait dans le nord du Mali, s’est retiré en Libye. pour éviter d’être arrêté ou tué » selon une source de l’AFP. Une information confirmée par une source sécuritaire nigérienne et par une autre source proche de la mission de l’ONU au Mali (Minusma).

Rappelons que Mokhtar Belmokhtar, surnommé « Belawar » (le borgne) ou « Mr. Marlboro » avait été donné pour mort, “tué” par l’armée tchadienne au Mali le 2 mars 2013, une information ensuite démentie par al-Qaida.

« Si Mokhtar Belmokhtar se cache en Libye,
ce terroriste représente une “menace évidente” pour toute la région »

C’est ce qu’a déclaré le Président malien Ibrahim Boubacar Keita, lundi 14 avril.

Belmokhtar ambitionnerait de contrôler le Sahel.

Le « chef djihadiste » avait revendiqué la sanglante prise d’otages en Algérie en 2013.
Cette attaque avait eu un retentissement planétaire en raison de la présence de nombreux étrangers parmi les otages, dont 37 ont été tués.

Le Niger, voisin de la Libye, lui attribue le double attentat contre une base militaire et une mine d’uranium exploitée par les Français, le 23 mai 2013, qui s’est soldé par plusieurs dizaines de morts.
Zarami Abba Kiari, porte-parole du parti au pouvoir au Niger, affirme que la jeunesse du pays est en danger : « Comme l’Islam est dominant dans notre pays, il est facile pour ces forces du mal d’infiltrer la jeunesse nigérienne ».

Curieusement, le ministre nigérien de l’Intérieur
aurait récemment demandé à la France et aux Etats-Unis
d’intervenir pour « éradiquer la menace terroriste » en Libye.

Le sud de la Libye serait devenu “un incubateur des groupes terroristes” aurait-il déclaré à RFI le mois dernier.

Drapeau utilisé par les Signataire par le Sang, notamment lors de l'attaque d'In Amenas
Drapeau utilisé par les Signataire par le Sang,
notamment lors de l’attaque d’In Amenas

Belmokhtar avait en 2012 fait scission d’avec Aqmi.
En conflit avec Abdelmalek Droukdel, actuel émir national d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Mokhtar Belmokhtar a créé son organisation dénommée El Moulatamine qui comprend une phalange appelée « El mouwakaoune bidima » (“Les Signataires par le sang”).

En août 2013, El Moulatamine fusionne avec
le MUJAO (Mouvement pour l’Union et le Djihad en Afrique de l’Ouest)
pour former le groupe El-Mourabitoune.

Belmokhtar aurait annoncé à cette occasion, son retrait de la direction de la nouvelle organisation en déclarant : «Nous pensons qu’il est temps de laisser la direction du projet du Djihad à la nouvelle génération.»

Bref retour en arrière:

Version officielle: ancien combattant en Afghanistan contre les troupes soviétiques, Mokhtar Belmokhtar aurait ensuite intégré les rangs des islamistes algériens avant de devenir un chef d’al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi). Comme pour Ben Laden, un tel revirement mériterait des éclaircissements. Hier, allié objectif des Américains, Belmokhtar voit sa tête mise à prix par les États-Unis pour cinq millions de dollars (juin 2013). Les Djihadistes se seraient sentis floués par leurs anciens alliés en Afghanistan ? Toujors est-il qu’il faut être sacrément crédule pour imaginer un instant que les États-Unis seraient prêts à débourser cinq millions de dollars.

________________________________________

mokhtar-belmokhtar

Le cerveau de l’attaque terroriste de Bamako Mokhtar Belmokhtar: un «agent» des services secrets parrainé par la CIA? | Michel Chossudovsky, professeur d’économie à l’Université d’Ottawa [article du 22-11-2015].
Traduction française publiée par RéseauInternational.net

En réaction aux événements tragiques de Paris du 13 novembre dernier, le directeur de l’Agence centrale de renseignement (CIA) John Brennan a lancé une mise en garde : ” Le groupe État islamique (EI) prépare de nouvelles attaques… Cinq jours après la prémonition du chef de la CIA, l’Hôtel Radisson Blu de Bamako, capitale du Mali, était la cible d’une attaque terroriste qui a fait 21 morts.

Selon les allégations, l’opération terroriste de Bamako aurait été coordonnée par Mokhtar Belmokhtar (alias Khaled Abu al Abbas), chef d’une filiale d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), la brigade islamiste Al Mulathamin (ou ” brigade masquée “), ou ” Ceux qui signent par le sang “.

Son organisation se livrerait aussi au commerce de la drogue, à des activités de contrebande ainsi qu’à des opérations de kidnapping d’étrangers en Afrique du Nord.

En juin dernier, on le déclarait mort au cours d’une frappe aérienne US en Libye, déclaration qui a ensuite été démentie. Le SITE Intelligence Group, qui surveille les groupes djihadistes, confirme le démenti.
Le SITE Intelligence Group est présenté comme un groupe de réflexion ” indépendant ” établi à Washington qui a pour mandat d’analyser des données se rapportant aux organisations terroristes affiliées à Al Qaïda. Ce groupe d’Intelligence travaille aussi comme contractuel auprès d’un certain nombre d’organismes du gouvernement US et entretient des liens étroits avec les services secrets US.

Le ministre français de la Défense a reconnu – avant même la conduite d’une enquête policière – que les auteurs de l’attaque étaient « très vraisemblablement » dirigés par le groupe de Mokhtar Belmokhtar en association avec Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).
Ce que le ministre de la Défense Jean Yves Le Drian a omis de mentionner c’est qu’aussi bien Belmokhtar qu’AQMI entretiennent des liens de longue date avec la CIA, qui, à son tour, collabore avec la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) de la France.
Les médias occidentaux omettent tout bonnement de signaler que les chefs d’AQMI, dont Belmokhtar, ont été recrutés et entraînés par la CIA en Afghanistan, ce que reconnaît le Council on Foreign Relations (CFR) à Washington.

Lire l’intégralité de l’article : Le cerveau de l’attaque terroriste de Bamako Mokhtar Belmokhtar: un «agent» des services secrets parrainé par la CIA? | Réseau International

Raid de l’Otan: la France est-elle directement impliquée dans la mort de Kadhafi?

[wpvideo BxCf6YQE]

Désormais, l’assassinat par procuration est devenu légal. Des potentats étrangers s’arrogent le droit de vie ou de mort sur les dirigeants qui contrecarrent leurs ambitions politiques.
Pas d’inquiétude pour l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, le Yémen… ni pour les pays du Maghreb
(Algérie et Maroc qui bénéficient des faveurs de la France, malgré des entorses flagrantes à la démocratie).

Si certains en doutaient, la démonstration est faite: l’intervention franco-britannique n’avait pas pour but de « protéger » les populations civiles de la Libye. L’objectif était de se débarrasser de Mouammar Kadhafi, mort ou vif.

Nicolas Sarkozy (France) et David Cameron (Royaume-Uni)
ont pris soin d’agir sous couvert de l’OTAN

pour se prémunir contre d’éventuelles poursuites pour crime de guerre.

Les interventions se généralisent de manière préoccupante pour le monde :
Saddam Hussein (honteusement pendu et inutilement humilié), Ben Laden (éliminé un peu trop précipitamment), Hosni Moubarak (traîné au tribunal dans une civière)… Tous ont été d’anciens alliés de l’Occident avant d’être bannis.
Quels que soient les crimes et délits présumés de chacun de ces dirigeants, les droits de l’homme s’appliquent à tout le monde (membres de l’OTAN y compris). Les dirigeants qui participent à des chasses à l’homme, avec des victimes collatérales inévitables, devraient répondre pénalement de leurs actes.

Derrière la « communauté internationale » se cachent désormais de véritables tueurs à gages qui mettent notre sécurité en danger. Nous aimerions que la France, « pays des droits de l’homme » ne soit pas infiltrée. Nous souhaiterions également que les politiques français de tous bords se désolidarisent de telles méthodes. Ce n’est actuellement pas le cas.

________________________________________

[wpvideo PaWxUdVk]

Cette interview fournit une clé aux évènements de la Libye.
Toutefois, l’hypothèse d’une simple re-colonisation de l’Afrique, reste à démontrer.
Seule une synthèse rigoureuse des diverses théories, dont celle du « gold dinar » évoquée dans la vidéo suivante, permettra de décrypter lucidement l’actualité en Afrique.

Lode Vanoost, est un homme politique belge flamand, engagé politiquement.
Il a été initialement membre du parti Agalev
« Agalev » étant l’acronyme de Anders GAan LEVen (« Vivre autrement »).
Après la défaite électorale de 2003, le parti se renomma en Groen!. Ce nom le rend plus proche des autres partis écologistes à travers le monde. En tant que parti écologiste traditionnel, les trois valeurs fondamentales de Groen! sont l’écologie, la paix et la démocratie participative. [Wikipédia]

________________________________________

Gaddafi Planned Gold Dinar, Now Under Attack
The Daily Bell Newswire May 05, 2011 – by Anthony Wile

________________________________________

ARCHIVES RATGEMINI

Pierre Lellouche à l’assaut de la Libye : le compte n’y est pas

Tripoli: des înstructeurs britanniques et français seraient sur le terrain

Bernard Henri-Lévy, porte-parole des rebelles libyens à l’Elysée

Une partie d’échecs pour Kadhafi, une série de casse-tête pour l’Otan

BHL invité au HardTalk de la BBC sur sa campagne d’ingérence en Libye

Libye – les frappes aériennes de la coalition

Au delà du cas Kadhafi: l’attitude de la Communauté Internationale

Effondrement économique de la France : Sarkozy survivra-t-il à Kadhafi ?

[wpvideo 6X6AxVSk]

AFP: La France et la Grande-Bretagne ont déployé samedi pour la première fois leurs hélicoptères de combats contre les troupes du colonel Mouammar Kadhafi, une semaine après l’annonce par Londres d’une “deuxième phase” des frappes de l’Otan contre le régime libyen.

________________________________________

Dans un article publié le 22-03-2011, France-Info.com donnait une première idée du coût de la participation de la France à la guerre en Libye qui serait à la charge du contribuable français.

La France a envoyé en Libye 8 Rafale et 4 Mirage 2000.

Le coût d’une heure de vol d’un Rafale est de 40 000 euros et entre 15 et 30 000 euros de l’heure pour les autres avions. Le porte-avions Charles de Gaulle coûte 50 000 euros par heure d’intervention. Un sous-marin coûte environ environ 10 000 euros par heure d’intervention. A cette facture déjà salée pour la guerre en Libye, il faut rajouter les coût des missiles, obus, roquettes, munitions…

Les 3 premiers jours, les avions français avaient déjà effectué 55 sorties et 400 heures de vol. Au démarrage des opérations, les coûts engendrés par la guerre en Libye « rentraient dans le cadre du budget » de fonctionnement du ministère de la Défense 2011, estimé à 31 milliards d’euros. Mais combien de temps va durer cette guerre ? De quoi faire encore un peu plus exploser les déficits de l’Etat français.

Mais ces dépenses ne représentent qu’une goutte d’eau au regard de nos déficits.

L’évidente collusion gauche-droite sautera aux yeux, lorsque, dans l’après Sarkozy, nous en viendrons à auditer méthodiquement toutes nos dépenses budgétaires des dernières décennies.

Lorsque nous mettrons en évidence les redondances des aides au développement, des allègements de dettes de certains pays aidés, des dispositifs en faveur de
l’immigration, des politiques sociales etc. Lorsqu’il apparaîtra que tous ces dispositifs fonctionnent sans pilote, sans contrôle…

Lorsque il deviendra évident pour chacun de nous que les générations futures sont délibérément sacrifiées par la gauche comme par la droite, sous le prétexte de la mondialisation, alors, les raids en Libyie et en Côte d’Ivoire sembleront malheureusement dérisoires…

________________________________________

Vers une restructuration de la dette des Etats européens

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=GC8JFQnYbjw]

Jacques Delpla (Economiste) [relire l’article du 2-dec-2010]:
“Il faut mettre en place un mécanisme de restructuration de la dette”

D’ores et déjà, certains chefs d’Etat, parmi lesquels, le Président Français, renient leurs engagements, aggravant la charge de la dette de leur pays.

Une telle irresponsabilité relève du pénal:
– crime contre l’humanité sur le terrain (opérations militaires)
– génocide à retardement contre les générations futures de l’U.E.

________________________________________

En juin 2010, la dette publique francaise atteignait 80% du PIB

Voir la vidéo du débat sur FR3 réunissant Marc Touati et Nicolas Bouzou
On sait qu’il faut réduire les dépenses, mais les dépenses continuent d’augmenter.
Aggravation inéluctable des intérêts de la dette, dont le remboursement handicape notre croissance, jusqu’au risque d’asphyxie.
Notre avenir dépend des décisions politiques. [juillet 2010]

BHL – Bernard-Henry Lévy invité au HardTalk de la BBC sur sa campagne d’ingérence en Libye

BERNARD-HENRY LEVY : un apprenti sorcier au service de Nicolas Sarkozy

Le 16 mai 2011, BHL était l’invité de Stephen Sackur, le célèbre journaliste animateur du HardTalk de BBC News:.

La France a été le premier pays à reconnaître les dirigeants rebelles libyens et le Conseil national de Transition, comme le gouvernement légitime du pays.

L’initiative revient en partie à Bernard Henri Levy, qui a beaucoup fait pour convaincre le Président Sarkozy de soutenir les rebelles anti-Kadhafi.

Bien qu’il se sente “fier” des efforts de la France en faveur de l’intervention en Libye, avec le soutien de l’ONU, il s’est dit “choqué ” par la réticence de son pays à accueillir les migrants de Libye et de Tunisie. Il soutient que la France a une “obligation morale” de laisser entrer les migrants.

Avant le début des opérations, BHL prétendait que l’affaire serait bouclée très rapidement car Kadhafi est un “homme plus faible qu’on le croit”. Stephen Sackur lui demande s’il n’a pas changé d’avis car les opérations semblent piétiner. BHL rétorque que « personne ne pensait que 42 ans de dictature c’était long. Donc, quelques semaines, voire quelques mois, c’est une courte période. Les gens (les journalistes) sont trop pressés.
BHL va même jusqu’à prétendre que la coalition est freinée dans sa progression par souci de précision dans ses frappes pour éviter des dégats colatéraux…

Stephen Sackur fait remarquer que la position d’Obama et des Américains est très en retrait, probablement parce que l’expérience montre qu’il est plus facile d’entrer en guerre que d’en sortir. BHL y voit plutôt la pression de certains milieux américains influents qui veulent préserver leurs intérêts stratégiques dans la région et ne tiennent pas à voir le conflit s’étendre aux pays du Golfe.

Stephen Sackur : mais que savez-vous vraiment de la Libye ?
BHL : « ce qui est certain, c’est que j’en sais au moins autant que la plupart de nos diplomates (sic)
Par exemple, j’ai rencontré et pris le temps d’écouter la douzaine de chefs rebelles.
Stephen Sackur : quelques heures, tout au plus
BHL Non… plus que cela… plusieurs jours…
Stephen Sackur : au global, cela fait quelques heures…
Aux Etats-Unis, vous n’êtes pas pris au sérieux. Les USA qui ont des services de renseignements très développés émettent des doutes sur ce Conseil.de Transition, Robert Gate parle de joueurs de « pickup basket-ball»
(passe-temps des jeunes des quartiers défavorisés). Savez-vous vraiment ce que vous faîtes?

A la question de savoir pourquoi la France n’intervenait pas en Syrie (où il y a de très nombreuses victimes), BHL répond que nos pays ne peuvent être présents sur tous les fronts à la fois. Mais, ajoute-t-il, Bachar el-Assad sait très bien que lorsque nous en aurons fini avec Kadhafi, ce sera son tour. Stephen Sackur : : et l’Arabie Saoudite ?
BHL sent que l’interview peut l’entraîner vers des dérapages et il met rapidement l’Arabie Saoudite de côté, préférant se focaliser sur la Syrie.

Stephen Sackur : êtes-vous réellement sérieux ? Pensez-vous que Cameron et Sarkozy ont décidé de se débarrasser de Bachar el-Assad ?

Question subsidiaire : pensez-vous que vous êtes crédible en France comme homme de gauche, sachant que vous êtes riche, avez plusieurs habitations et voyagez en jet privé ?
BHL : ma crédibilité réside dans mes prises de position en faveur de la démocratie en Libye par exemple.

________________________________________

Communiqué de presse Europe-1 – Libye : Alain Juppé irrité par BHL

Toutefois, pas de désaccord de fond sur la stratégie : “Il ne suffit pas de proclamer, comme l’ont fait à peu près toutes les grandes démocraties, que “Kadhafi doit partir”. Il faut se donner les moyens d’aider efficacement ceux qui ont pris les armes contre sa dictature.”
[extrait du blog d’Alain Juppé – article daté du 16-05-2011]

.

Vidéo : Dieudonné dénonce l’hypocrisie de BHL à propos de la Libye

Commentaire cocasse à propos de l’Arabie Saoudite

Libye – les frappes aériennes de la coalition

Sarkozy nous donne les clés pour nous libérer: nul besoin d’attendre les élections de 2012.

Lui-même conteste le principe des élections: il insulte et menace les vainqueurs (Iran, Belarus etc.). Pour Sarkozy (appuyé par les BHL et consorts), l’opposition des pays en développement a systématiquement raison… En toute logique, il se fait un devoir d’attiser et de soutenir l’insurrection locale ou, à défaut, la diaspora.

Lors de l’intrusion de la Russie en Géorgie, Sarkozy avait sommé Medvedev de libérer les lieux avant la fin du week-end. Un exemple d’arrogance parmi tant d’autres.

Application en France: la république des droits de l’homme n’accorderait pas plus de trois mois à Marine Le Pen pour savourer une éventuelle victoire aux élections de 2012. La Libye, est un test grandeur nature pour s’assurer de la passivité de la communauté internationale au sens large du terme face à un coup de force d’un des membres du G8.

La démocratie est réellement en péril.

Une frappe aérienne vient de détruire des véhicules de l’armée fidèle à Mouammar Kadhafi. Reuters

________________________________________

LE PARISIEN EN DIRECT. Libye : un avion américain s’écrase 22-03-2011

LE FIGARO d’après un communiqué de l’AFP du 22-03-2011 : Un avion américain s’écrase en Libye

Un avion de chasse américain F-15 s’est écrasé dans la nuit en Libye,a annoncé mardi le commandement américain Africom à Stuttgart, en Allemagne.

“Les deux membres d’équipage se sont éjectés. L’opération pour récupérer le deuxième membre d’équipage est en cours”, a précisé Karin Burzynski, porte-parole de l’US Africa Command, qui assure la coordination des opérations depuis Stuttgart.

Il s’agit de la première perte officiellement reconnue d’un appareil de la coalition en Libye. Aucune précision n’a été donnée sur les raisons du crash, ni sur l’endroit où il s’est produit.